« Lorsque les vivants deviennent sourds, faut-il se taire ?
Y a-t-il un sens à parler dans le désert du silence des autres ?  » 

Christophe de Ponfilly   

13e édition, les 9, 10, 11 octobre 2020

 

Parce qu’il traverse tous les débats, qu’il s’inscrit dans chacune des luttes qui soulèvent notre époque.
Parce qu’on le croise au milieu des ronds points, dans les assemblées féministes, les hôpitaux, les universités, les centres d’accueil, en traversant la rue …
Parce qu’il occupe nos heures et nos esprits, qu’il se fait évidence ou doute, vocation ou contrainte.
Parce qu’il est une question individuelle et collective, qui rassemble et qui divise, qu’on en veuille davantage ou pas du tout, qu’il nous aliène ou nous libère.
Pour tout cela, et bien plus encore, LE TRAVAIL MÉRITE BIEN UN FESTIVAL !

En attendant octobre, retour sur la dernière édition

LES HISTOIRES D’A

Trois jours passés ensemble, côte à côte, à regarder l’Amour se raconter sur grand écran, à l’écouter dans l’intimité du silence, parfois les yeux fermés, quand il retient son souffle, sa colère, ses luttes.

Trois jours comme les battements d’un cœur : réguliers, séances après séances,
saccadés, romance après violence, palpitant, beauté et déchéance. 

Comme une histoire d’amour qui se construirait dans l’échange, la tendresse et les désaccords,
comme un festival.
Celui qu’on fait ensemble, salariés, bénévoles, public, au mois d’octobre depuis 12 ans à
Labastide-Rouairoux. Avec amour.

Comme un dimanche soir quand, à la fin des festivités, on s’est emmitouflé dans les fauteuils du ciné, on a regardé le film de Christophe de Ponfilly et on a ri, copieusement, librement, côte à côte.
Et c’était bien !

Comment se dire Adieu ?
En se disant à l’année prochaine.  

L’amour à voir et à entendre avec les belles histoires recueillies par Pauline et Théo lors du Festival.

Les Histoires d’A – Retour en images

La bande annonce 2019

PROCHAINEMENT

C’est l’été, on est là !

Elles seront là,
deux artistes photographes
en résidence du 27 au 31 juillet

Résidence photographique nature magique

Laura Lafon

« Nature Magique »
Résidence photographique dans le cadre de l’Été Culturel, en collaboration avec les Francas de Labastide-Rouairoux

Sandra Mehl

« Que fait la jeunesse en été ? »
Résidence photographique dans le cadre de notre projet territorial « Regards Mêlés »

ON SE RETROUVE ENFIN !

Festival Courts dans la vallée

4e édition
En partenariat avec Au Fil des Arts

Vendredi 7 AOÛT
À la Chapelle Notre-Dame de Trédos (34)
LA PENSÉE VIENT EN MARCHANT
d’Anja Unger
Projection en plein-air

La pensée vient en marchant

17h00 Randonnée guidée vers ND de Tredos, départ Place du Foirail, Riols
20h00 Repas tiré du sac
21h45 Projection suivie d’un débat animé par deux pèlerins marcheurs

Pin It on Pinterest

Share This