« Lorsque les vivants deviennent sourds, faut-il se taire ? Y a-t-il un sens à parler dans le désert du silence des autres ? »                                                                                                                                                         Christophe de Ponfilly   

 

Le festival est parrainé depuis la 1ère édition par le photographe Reza

DES RETROUVAILLES ENSOLEILLÉES

pour cette 14e Édition

APRÈS LA PLUIE..
Elles étaient heureuses et chaleureuses ces retrouvailles.
Nous le chantons bien haut, bien haut, en rentrant du boulot, le sourire accroché aux visages fatigués : « Que c’était bon cette 14e édition ! ».
Nous avons vécu des retrouvailles ensoleillées et nous en sommes encore toutes et tous ému.e.s.
Pendant trois jours, au cœur de la vallée, la rencontre et le dialogue, la curiosité pour l’altérité, la tendresse et la solidarité ont brillé.
Nous craignions d’être oublié.e.s, malmené.e.s en ces temps d’hivernage glacé et de sorties contrôlées, mais le partage était bel et bien là, dans les débats, les mots, les étreintes ou les mains serrées.
Passer du cœur à la raison à la découverte d’un film, d’une photo ou d’une personnalité.
Se (re)lier les un.e.s aux autres.
Voilà pourquoi nous faisons ce métier-là, précisément.
Sous le soleil, exactement.
Comme cette année, heureusement !

MERCI aux bénévoles pour leur présence et leur soutien fidèle et réconfortant.
MERCI au public, celles et ceux de toujours et les premières fois, si nombreuses cette année.
MERCI aux invité.e.s pour leurs films et leur envie de les partager.

RETOUR EN IMAGES SUR CES BEAUX JOURS DE FESTIVAL

14e Festival Échos d'ici Échos d'ailleurs sur les pas de Christophe de Ponfilly, ouverture avec les comédien.ne.s
14e Festival Échos d'ici Échos d'ailleurs sur les pas de Christophe de Ponfilly, ouverture Gérard Mordillat
14e Festival Échos d'ici Échos d'ailleurs sur les pas de Christophe de Ponfilly, scolaires avec Olivia Gay
14e Festival Échos d'ici Échos d'ailleurs sur les pas de Christophe de Ponfilly, vernissage

8, 9 et 10 octobre 

Trois jours ensemble pour questionner le « travail »,
sa place et sa fonction au cœur de nos sociétés, de nos parcours intimes et collectifs.

Des premières femmes syndicalistes en lutte à l’industrie du blue-jean au Brésil, d’une fragile tentative de diplomatie afghane aux tribulations d’un patron décalé, de la légitimation des travailleur·se·s du sexe à l’aventure dansée de femmes détenues…
Une trentaine de films à partager et à découvrir prochainement.

Argument du 14e Festival Échos d'ici, Échos d'ailleurs, sur les pas de Christophe de Ponfilly

ET NOUS, C’EST QUOI NOTRE TRAVAIL !?

Dans cette nouvelle programmation sont rassemblés des films, des mots, des sons, des photographies, des actes… qui nous semblent nécessaires à la réflexion collective et qu’il est important et urgent de faire entendre.
Nous savons, ô combien, ce qu’offre la rencontre avec l’œuvre, l’échange avec les auteur.e.s.
C’est là précisément le cœur de notre métier, la raison de notre engagement, le sens profond de notre travail.

La réflexion a été fluctuante, bouillonnante,  longue et difficile. Et nous avons fini par trancher.
En décidant de FAIRE, nous sommes dans  l’obligation d’accepter le contrôle du pass sanitaire. Mais s’y soumettre ne veut pas dire pour autant la cautionner, bien au contraire,
il s’agit pour nous de contribuer à la permanence d’une vie culturelle rurale, d’autant plus essentielle qu’elle est plus rare et plus fragile.

Résister sans annuler, appliquer sans soutenir
VOILÀ, LA QUADRATURE DU CERCLE
C’est le défi de cette 14ème édition, nous comptons sur vous pour y parvenir, 
dans le respect de chacun, la convivialité et la bienveillance qui caractérisent notre festival !
Merci d’être à nos côtés !

Festival échos d'ici échos d'ailleurs, sur les pas de christophe de ponfilly. Les histoires d'A
image du 12e festival Echos d'ici, Echos d'ailleurs, sur les pas de Christophe de Ponfilly
Festival échos d'ici échos d'ailleurs, sur les pas de christophe de ponfilly. Les histoires d'A

ACTUALITÉS

On finit l’année en beauté

dans le cadre de notre projet territorial

 

LABASTIDE ROUAIROUX
Une sorcière recluse dans les bois sème la terreur dans le village en visitant les maisons au gré de ses besoins…
L’Association Tranquille en ville est chargée de l’affaire
et fait appel à vous pour la trouver.
RDV devant la mairie
SAMEDI 11 DÉCEMBRE À 17H
Munis de vêtements chauds, parapluies et lampes de poche !
Ouvrez l’oeil, et suivez le lapin blanc…

Cie Madame Riton

Résidence de création
Guilhem Senges, plasticien
 du 28 nov. au 11 déc.

Guilhem Senges, artiste plasticien

PASSAGE DES LUMIÈRES
Parcours artistique et lumineux
autour de l’ancienne école maternelle
par Guilhem Senges, plasticien
A DÉCOUVRIR PARTIR DU 9 DÉCEMBRE 
DE 17H30 À 21H30
en présence de l’artiste

Voir nos résidences territoriales

Spectacle vivant

Photographies

 

guilhem senges

Pin It on Pinterest

Share This