Projet territorial – Regards mêlés

Des yeux pour se voir

Accompagné par Phillippe Assalit, photographe, et Antoine Johannin, comédien

Réunissant des personnes de diverses origines et de tout âge, le projet propose l’échange des cultures et la rencontre au travers d’une expérience photographique commune.
Une première approche a permis à chacun de découvrir le média photographique, son histoire, ses origines, sa technique, afin de se familiariser avec les outils.
Divers ateliers ont ensuite été mis en place où les membres du groupe ont réalisé eux-mêmes l’ensemble des prises de vues ici rassemblées sur ce montage.
Enfin chacun a proposé une mise en scène associée à un objet personnel.

Les portraits sont accompagnés de textes, écrits librement lors d’un atelier animé par Antoine Johannin. Une carte ludique jointe au portrait et au texte illustre l’itinéraire singulier qui a conduit chacune de ces personnes jusqu’à Labastide-Rouairoux. Ce petit extrait du tissu social local révèle la richesse d’un territoire, la diversité de ses habitants et de leurs parcours de vie, comme on peut le rencontrer partout ailleurs dans le pays.

en partenariat avec l’association Le Fil d’Ariane

Philippe Assalit

Philippe Assalit, photographe autodidacte et plasticien, est un scientifique de formation. Son travail s’intéresse principalement au corps humain, à la féminité et à la masculinité, à la frontière entre la peinture, la sculpture, le dessin et la photographie. Il se décrit comme un néo-pictorialiste, ayant été inspiré par les pionniers du collage, du grattage, du montage et de la coloration à la main.

Des yeux pour se voir – Résidence photographique

Restitution de résidence

Atelier de résidence

Pin It on Pinterest

Share This